Mois de novembre 2015

Travaux en novembre
 

Que font nos abeilles en novembre ?

Au cœur de la grappe :La grappe va progressivement se former en fonction des conditions atmosphériques. Cette façon de se regrouper est primordiale pour passer la période hivernale sans encombre. Il s’agit de survivre sous nos latitudes dans des conditions souvent très rudes et longues (de plus de trois mois).

Fort heureusement, nos abeilles disposent d’outils permettant de survivre aux riformation grappe.jpggueurs de l’hiver. Rappelons, qu’originaire d’Afrique (continent qui ne connait pas la froidure des hivers Européen), elle a su s’adapter aux conditions nordiques. Nos abeilles vont alors se rassembler autour de la reine pour former une masse plus ou moins compacte. Son nid est formé de cadres de cire plus ou moins garnis de miel.

L’abeille semble hiverner, mais en réalité elle a réduit au minimum son activité et elle assure la survie de la colonie. Le moindre choc, vous permettra de vous rendre compte de la présence de vos abeilles, que vous entendrez bouger.

Le couvain étant épuisé, les sources de nectar  taries et les températures souvent en dessous de 10 degrés, la grappe va doucement se former et nos abeilles une à une se resserrer autour de la reine, pour former un groupe homogène, la tête tournée vers la source de chaleur central.

Cette grappe est un refuge qui permettra donc de résister au froid les plus virulents. En fait, l’abeille ne chauffe en aucun cas la ruche, elle régule d’une façon exemplaire la température de la grappe.

reine recromp.jpg
Afin de parvenir à surmonter l’hiver, notre abeille doit disposer de quatre éléments essentiels : de quoi s’alimenter (miel), d’oxygène, d’un support (cadres de cire) et de calme.

Cette grappe plus ou moins compacte en fonction des températures externes, fera varier  son volume (il se dilate quand la température extérieure augmente  et se resserre quand elle baisse).

Précisément, au cœur de cette grappe, la température peut varier de 15 à 30°, alors qu’en périphérie, elle varie de 8 à 15 degrés.
Précisons, que la limite basse de survie des abeilles est en moyenne de 8 degrés en dessous de ce seuil et dès lors, les abeilles tombent en léthargies et meurent.

 

Date de création : 01/11/2015 # 10:20
Dernière modification : 06/02/2016 # 11:30
Page lue 668 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Calendrier
Les arrêtés - PSE

fermer Plan PSE

Informations
Le petit apiculteur
illustré 2016
Le rucher école

Fermer Bibliothèque

Fermer Les informations du mois

Fermer Les travaux du mois

Fermer Plan de formation

Le syndicat (APH15)

Fermer Présentation du syndicat

Fermer Congrès 2009

Fermer Congrès 2014

Recherche rapide



Les archives
Nous contacter
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha
Recopier le code :
Connexion...
 Liste des membres Membres : 69

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 2

Total visites Total visites: 235388  

Record connectés :
Record connectés :Membres: 7

Le 08/04/2014 @ 21:22

Record connectés :Cumulé : 89

Le 11/03/2013 @ 14:01


Webmaster - Infos

Ip : 54.226.132.197

Visiteurs
Utilisation des données du site.....
Les utilisateurs du présent site sont tenus de respecter les dispositions de la loi relative à l'Informatique, aux fichiers et aux libertés, dont la violation est passible de sanctions pénales. Ils doivent notamment s'abstenir, s'agissant des informations nominatives auxquelles ils accèdent, de toute collecte, de toute utilisation détournée, et d'une manière générale, de tout acte susceptible de porter atteinte à la vie privée ou à la réputation des personnes.

^ Haut ^