Mois de Juin 2015


Travaux en juin
 
Voilà enfin le mois ou les ruches atteignent leur apogée !bleuet.jpg
La population est nombreuse et l’essaimage ne tient finalement qu’à peu de choses, mais il suffit d’une bonne miellée pour enrayer cette fièvre (à condition que vos abeilles aient de l’espace). En cela également l’environnement du rucher doit être propice et permettre à nos abeilles de poursuivre leur labeur.
 
La transhumance permet de répondre à la fois à ce besoin de récolte de nourriture pour nos abeilles et à la diversité des miels pour l’apiculteur. Par ailleurs, avec les chaleurs en plaine, le nectar se fera moins généreux, alors que les collines vosgiennes se prêteront pour l’occasion à fournir fleurs des montagnes (de châtaignier notamment…)  et miellat de sapin (selon l’année). En 2014, la miellée en montagne a débuté vers le 10 juin, ce qui est tôt par rapport à la moyenne.
 
Le climat se modifie et avec lui nos habitudes (en moyenne nous avons une dizaine de jours d’avance sur les saisons). Nos abeilles, elles aussi doivent suivre ce rythmes des saisons, l’évolution de la nature et de l’environnement en général, mais également subir les aléas de conditions météorologiques.

essaim.jpg
 
L’apiculteur se doit, dans la mesure du possible, d’anticiper toute modification, ceci afin d’avoir des ruches au meilleur niveau et faire bénéficier à ses colonies, des miellés. Mais rien n’est jamais gagné d’avance.
 
Pour rappel, si en 2014 les miellées en moyenne montagne avaient bien commencé, les rentées de nectar et de miellat ont été interrompues brutalement dès le 3 juillet par des pluies diluviennes (nous avons cette année-là,  battu des records de précipitation). Il a fallu dès début août, ramener les ruches en plaine ou nourrir sur place pour éviter la famine.  

 
La transhumance :

Elle nécessite de bien respecter certaines règles élémentaires, comme l’absence de toute suspicion de maladie, une colonie forte et bien fournie et des réserves en nourriture.
Ne perdez jamais de vue que les conditions météorologiques en montagne, peuvent amener les colonies à être confinées pendant plusieurs jours.
 
La forte population présente dans la ruche aura vite consommé les quelques réserves récoltées, surtout si le mauvais temps s’installe
 

 


Date de création : 01/06/2015 # 09:20
Dernière modification : 05/01/2016 # 11:02
Page lue 735 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Calendrier
Les arrêtés - PSE

fermer Plan PSE

Informations
Le petit apiculteur
illustré 2016
Le rucher école

Fermer Bibliothèque

Fermer Les informations du mois

Fermer Les travaux du mois

Fermer Plan de formation

Le syndicat (APH15)

Fermer Présentation du syndicat

Fermer Congrès 2009

Fermer Congrès 2014

Recherche rapide



Les archives
Nous contacter
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha
Recopier le code :
Connexion...
 Liste des membres Membres : 69

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 2

Total visites Total visites: 235388  

Record connectés :
Record connectés :Membres: 7

Le 08/04/2014 @ 21:22

Record connectés :Cumulé : 89

Le 11/03/2013 @ 14:01


Webmaster - Infos

Ip : 54.226.132.197

Visiteurs
Utilisation des données du site.....
Les utilisateurs du présent site sont tenus de respecter les dispositions de la loi relative à l'Informatique, aux fichiers et aux libertés, dont la violation est passible de sanctions pénales. Ils doivent notamment s'abstenir, s'agissant des informations nominatives auxquelles ils accèdent, de toute collecte, de toute utilisation détournée, et d'une manière générale, de tout acte susceptible de porter atteinte à la vie privée ou à la réputation des personnes.

^ Haut ^