Les travaux 02-2007

Les jours s’allonge, mais l’hiver est encore bien présent, éviter tout dérangement intempestif .

Les températures du début du mois de janvier furent d’une douceur exceptionnelle, nous avons battu des records de chaleur pour un mois d’hiver qui généralement est le plus froid de l’année. Certain noisetiers bien orientés sont déjà en fleurs. Les sorties en janvier ont été nombreuses, certaine ruche ont même ramenées du pollen. Le couvain est présent dans certaines ruches

Nous serons très certainement encore soumis à des périodes glaciales entrecoupées d’accalmies, avec des périodes plus douces avoisinant les 10° ce qui permetà nos abeilles de faire leur vol de propreté.

Février est généralement le mois (du moins dans notre contrée) ou la reine reprend sa ponte, pour mémoire en 2005 la ponte a repris le 2 février, cela peut se constater de deux façons :

 

1)Si vousdisposez d’un thermomètre digital et que votre sonde est bien au sein de la grappe la température va s’élever à 34°/36°. Vous pouvez aussi glisser votre main sous l’isolation du dessus de votre ruche et vous allez ressentirla douce chaleur dégagée par la grappe. Cette ponte très limitée au début va s’amplifier avec l’allongement de la luminosité.

2)Les visitesau rucher deviennent plus fréquentes. L’observation des premières sorties donne le reflet dynamique de chaque colonie. Surveillez votre planche d’envol ; vous allez voir apparaître de la condensation. Le couvain a besoin de beaucoup d’eau et d’un certain degré d’humidité. La consommation d’eau va augmenter ce qui entraîne souvent une condensation importante dans la ruche, d’où l’apparitiond’eau sur la planche d’envol. Cette eau doit toujours pouvoir s’évacuer vers l’extérieur. Vérifiez bien l’inclinaison de vos ruches ; la stagnation de l’eau dans celle-ci est facteur de développement de maladies et engendre la pourriture.

thermometre.jpg 

Lors de vos visites hebdomadaires, observez bien la planche d’envol et son alentour immédiat. Analysez tout déchet et l’importance des mortalités ; soupesez vos ruches régulièrement (avec douceur), suivez l’évolution de votre ruche bascule, elle vous donnera des indications précieuses. Aillez toujours une craie dans votre poche et notez au dos de vos ruches les anomalies constatées, en utilisant une codification simple. Vous avez par exemple découvert des mortalités importantes et avez de fortes suspicions de maladies. Avec votre craie annotez au dos de votre ruche la lettre M+ (maladie à voir) ou encore en soupesant une ruche, vous la trouvez bien légère annoté N— (à nourrir dés que possible). A chacun d’imaginer sa codification personnelle. Surtout n’ouvrez pas encore vos ruches, soyez patient. Si par une belle journée certaines ruches font le « ménage »et d’autres ne donnent aucun signe de vie, ne vous inquiétez pas de trop. Vérifiez si le trou de vol est bien dégagé afin que les abeilles puissent sortir librement.Il en va des abeilles comme des êtres humains. Il y a des lèves tôt et des lèves tard et tout cela s’équilibre pendant la belle saison. Grâce à vos indications ou vos repères, dés les premiers beaux jours, vous saurez par quel bout commencer votre visite.

Ecoutez vivre vos abeilles : Tapez un petit coup un sec sur la paroi latérale de votre ruche, apposez votre oreille sur la ruche, vous percevrez un bruissement continu et léger. C’est le signe d’une colonie en bon état. Si le bruissement est irrégulier avec des sons plaintifs, il est fort probable qu’il y ait un problème (vérifier en soupesant la ruche qu’il n’y pas manque de nourriture.

Procurez-vous un stéthoscope pour mieux écouter vos ruches et renouvelez l’opération régulièrement. Vous serrez très étonné de les entendre vivre même en plein hiver. Au début imprégnerez-vous des bruits de la ruche et avec un peu d’habitude vous détecterez les ruches à problème. Relisez vos notes de l’année, analysez vos résultats,faites un bilan de vos ventes,ce qui vous permettra de définir vos besoins futurs, aussi bien en pot en étiquettes en cire, etc.… Préparez des pains decandi, (ou achetez-les tout faits) il se peut que vous trouviez lors de vos visites une ruche à cours de provision. Pour la sauver de la famine, disposez si possible le plus prés de la grappe, ou sur le trou de nourrissementune barquette plastique transparente pleine de candi, ce qui vous permettra notamment de vérifier sa consommation sans déranger la colonie.Remplacez-là dès qu’elle estvide. Surtout ne donnez aucun sirop liquide en cette période. Les abeilles ne pourront l’atteindre, et par ailleurs, le sirop étant trop froid, il pourrait déclencher une dysenterie mortelle. Si vous désirez fabriquer vous-même votre candi, utilisez de préférence la méthode de fabrication à froid ; elle nous semble la plus facile à réaliser et demande moins de moyens. Utilisez pour se faire et dans les proportions requièrent les ingrédients suivants: 900gr de sucre glace ou du sucre cristallisé que vous aurez moulu pour le réduire à l’état de farine.

Pour des petites quantités utilisez un moulin à café électrique) 300gr de miel liquide (que vous aurez préalablement réchauffé), rajoutez quelques protéines (levure de bière100gr ou 300gr de farine de soja déshuilé ou mieux encore du pollen frais que vous aurez congelé pendant la bonne saison). Mélangez l’ensemble, rajoutez s’il le faut un peut d’eau pour obtenir une pâte sèche, homogène et non coulante. Disposez cette pâte dans des barquettes (que vous fermerez avec une feuille de papier) ou dans des sacs plastics translucides. L’ensemble peut être stocké facilement quelques semaines dans un endroit frais. Lors de vos visites, emmenez toujours avec vous quelques provisions. Il suffitde faire quelques trous du diamètre d’une abeille avec le lève cadre dans le papier ou le plastic et votre colonie sera sauvée de la famine. N’hésiter pas à renouveler vos visites aussi souvent que vous le jugez nécessaire. 

Conseil du mois : Si le sol dégèle, continuez à planter des arbustes mellifères ou arbres d’ornements et fruitiers, vous aiderez la nature à fixer le CO2, tout en diminuant l’effet de serre et en apportant pollens et nectars à vos abeilles


Date de création : 05/02/2007 # 10:03
Dernière modification : 03/01/2009 # 15:29
Page lue 1075 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Calendrier
Les arrêtés - PSE

fermer Plan PSE

Informations
Le petit apiculteur
illustré 2016
Le rucher école

Fermer Bibliothèque

Fermer Les informations du mois

Fermer Les travaux du mois

Fermer Plan de formation

Le syndicat (APH15)

Fermer Présentation du syndicat

Fermer Congrès 2009

Fermer Congrès 2014

Recherche rapide



Les archives
Nous contacter
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha
Recopier le code :
Connexion...
 Liste des membres Membres : 69

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 2

Total visites Total visites: 235388  

Record connectés :
Record connectés :Membres: 7

Le 08/04/2014 @ 21:22

Record connectés :Cumulé : 89

Le 11/03/2013 @ 14:01


Webmaster - Infos

Ip : 54.226.132.197

Visiteurs
Utilisation des données du site.....
Les utilisateurs du présent site sont tenus de respecter les dispositions de la loi relative à l'Informatique, aux fichiers et aux libertés, dont la violation est passible de sanctions pénales. Ils doivent notamment s'abstenir, s'agissant des informations nominatives auxquelles ils accèdent, de toute collecte, de toute utilisation détournée, et d'une manière générale, de tout acte susceptible de porter atteinte à la vie privée ou à la réputation des personnes.

^ Haut ^