Mois de janvier 2012

Rétrospective du mois de décembre 2011fievre.jpg

Le dernier mois de l’année nous a apporté quelques belles journées ensoleillées et de l’humidité. Il a fallu attendre le 18 décembre pour que dame hiver pointe temporairement le bout de sont nez. Quelques températures négatives et un peu de neige en plaine.
 
Les abeilles ont pu effectuer leur vol sanitaire et fureter à droite et à gauche. Certaines ruches trop faibles ont été pillées sans aucune retenue. La loi du plus fort s’applique aussi chez les abeilles. Bien sûr, ce constat nous interpelle et nous questionne : pourquoi ces ruches, qui étaient pleines d’abeilles en automne, se retrouvent-elles tout à coup démunies, alors que les traitements ont été effectués en temps et dans les règles, avec des produits homologués.
 
Les reines elles, n’ont qu’une seule année de production derrière elles ! Je croix, malheureusement, que personne ne peut encore répondre de façon catégorique à ce phénomène, dont on dit qu’il est  multifactoriels. Cela arrange peut être bien des personnes (...). Pourtant les apiculteurs, leurs dirigeants et d’autres anonymes ont redoublé d’efforts ; quelques 150 hectares ont été ensemencés cette année en près fleuris ou jachères apicoles sur le département.

ab_mais.jpgLes ruchers écoles ont fourni un contingent de formations et d’informations, le technicien apicole régional fait de son mieux avec les moyens dont il dispose, pour donner conseil et recommandations. Les apiculteurs font pourtant le dos rond et inlassablement remettent l’ouvrage sur le métier.

Pourtant, on parle aujourd’hui beaucoup plus de notre abeille et nombreux sont celles et ceux qui se manifestent pour dénoncer les pertes de 20% et plus du cheptel apicole.
 
S’avez-vous qu’il flotte dans notre environnement, plus 300 molécules diverses, sans compter leurs métabolites ? Notre petite abeille a un poids de 0,2gr ; il lui faut donc peu de choses pour qu’elle trépasse… Quelques nano grammes de ces éléments, ou les traces de pesticides ou d’insecticides trouvés dans leur nourriture  stockée, suffissent à décimer toute une ruche.
 
Autre facteur plausible, la perte d’efficacité des produits de traitements contre la varroatose… auraient-ils atteint leurs limites ??? En somme, nul ne sait vraiment quelle est la cause de nos tourments…

Page suivante

Date de création : 02/01/2012 # 09:55
Dernière modification : 31/12/2012 # 11:12
Page lue 959 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Calendrier
Les arrêtés - PSE

fermer Plan PSE

Informations
Le petit apiculteur
illustré 2016
Le rucher école

Fermer Bibliothèque

Fermer Les informations du mois

Fermer Les travaux du mois

Fermer Plan de formation

Le syndicat (APH15)

Fermer Présentation du syndicat

Fermer Congrès 2009

Fermer Congrès 2014

Recherche rapide



Les archives
Nous contacter
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha
Recopier le code :
Connexion...
 Liste des membres Membres : 69

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 3

Total visites Total visites: 235505  

Record connectés :
Record connectés :Membres: 7

Le 08/04/2014 @ 21:22

Record connectés :Cumulé : 89

Le 11/03/2013 @ 14:01


Webmaster - Infos

Ip : 54.92.201.232

Visiteurs
Utilisation des données du site.....
Les utilisateurs du présent site sont tenus de respecter les dispositions de la loi relative à l'Informatique, aux fichiers et aux libertés, dont la violation est passible de sanctions pénales. Ils doivent notamment s'abstenir, s'agissant des informations nominatives auxquelles ils accèdent, de toute collecte, de toute utilisation détournée, et d'une manière générale, de tout acte susceptible de porter atteinte à la vie privée ou à la réputation des personnes.

^ Haut ^