Mois de novembre 2010

Rétrospective du mois d’octobre

Un mois d’octobre agréable avec des températures plutôt printanières, les abeilles ont exploité au maximum ces belles journées et ont ramené du pollen et quelques goutes de nectar, de quoi terminer l’année en beauté.
   
La problématique  persistante en cette période de pré-hivernage est celle relative au nombre de varroas résiduels dans les ruches. C’est là un souci majeur pour la survie de nos abeilles. Dés que la température intérieure des ruches tombe en dessous de 30°, le couvain s’épuise.

L’observation des tiroirs des plancher grillagés devient alors impérative, le comptage des varroas (mortalité naturelle) est plus que conseillée.

Travaux en novembre

Les travaux au rucher  se terminent. La période qui s’en suit sera propice à l’entretien du matériel, à l’analyse de l’année écoulée. Quelques précautions sont néanmoins à prendre avant le repos complet des ruches, afin que l’hiver se déroule du mieux possible pour nos protégées.

1) Assurez-vous de la bonne isolation du dessus de vos ruches. Pour ma part, j’utilise deux feuilles plastique ou en pvc comme couvre cadre ; upolystyrene.jpgne feuille est percée au centre ce qui permet de placer un nourrisseur. Si besoin la 2ème  ferme cet orifice, assurera l’étanchéité du dessus (je change tout les ans cette feuille plastique).

 La souplesse de cette feuille, permet l’ouverture pour sortir les lanières (après 10 semaines de traitement), sans que cela ne pose un problème d’étanchéité. Notons que les couvres cadres en bois sont rarement étanches, difficiles à ouvrir du fait de la propolis, qui d’ailleurs est souvent cassante par temps froid.
 
Les deux feuilles plastiques sont alors complétées par un bout de moquette et une plaque de polystyrène collé sous le couvercle de la ruche. Ce dispositif protège efficacement votre colonie contre les ardeurs de l’hiver, mais aussi en été, contre les fortes chaleurs. Il n’y a pas plus néfaste en hiver pour une ruche, que les courants d’air ascendants.
 
La chaleur se concentre alors dans le haut de la ruche et le manque d’étanchéité provoque un refroidissement de la grappe, ce qui engendre un surcroit de consommation et pose de gros problèmes lors d’unconfinement prolongé.

 

Date de création : 03/11/2010 # 09:50
Dernière modification : 30/12/2010 # 12:10
Page lue 1234 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Calendrier
Les arrêtés - PSE

fermer Plan PSE

Informations
Le petit apiculteur
illustré 2016
Le rucher école

Fermer Bibliothèque

Fermer Les informations du mois

Fermer Les travaux du mois

Fermer Plan de formation

Le syndicat (APH15)

Fermer Présentation du syndicat

Fermer Congrès 2009

Fermer Congrès 2014

Recherche rapide



Les archives
Nous contacter
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha
Recopier le code :
Connexion...
 Liste des membres Membres : 69

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 3

Total visites Total visites: 235505  

Record connectés :
Record connectés :Membres: 7

Le 08/04/2014 @ 21:22

Record connectés :Cumulé : 89

Le 11/03/2013 @ 14:01


Webmaster - Infos

Ip : 54.92.201.232

Visiteurs
Utilisation des données du site.....
Les utilisateurs du présent site sont tenus de respecter les dispositions de la loi relative à l'Informatique, aux fichiers et aux libertés, dont la violation est passible de sanctions pénales. Ils doivent notamment s'abstenir, s'agissant des informations nominatives auxquelles ils accèdent, de toute collecte, de toute utilisation détournée, et d'une manière générale, de tout acte susceptible de porter atteinte à la vie privée ou à la réputation des personnes.

^ Haut ^