En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
Vous êtes ici :   Accueil » Mois de septembre 2018 (trav)
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...

Mise en hivernage :


Avec la sècheresse persistante et de toute évidence de façon bien plus précoce, la végétation marque le pas, les feuilles des arbres commencent à changer de couleur et à tomber, les bois se parent de couleurs automnales.


Avant l’été indien, que d’aucun souhaite clément, espérons que dame nature nous accorde quelques pluies bénéfiques, qui permettront à la végétation de reprendre un peu d’ardeur et de proposer à nos abeilles quelques floraisons automnales.
Ces dernières seront le gage d’un bon hivernage, en apportant quelques pollens complémentaires.cadre pollen.jpg

De toute évidence, passer le cap de l’hiver sans encombre, parait plus que primordial.
Il vous faudra alors, avoir des colonies fortes, avec de bonnes provisions. Nous ne cesserons de le rappeler, la mise en hivernage est une opération importante.


Ainsi, l’évaluation et les soins à apporter à vos colonies, ne peuvent se faire sans une visite approfondie de ces dernières et ceci bien évidemment, avant l’hiver.
Sera-t-il long, rigoureux ou plutôt doux et quasi inexistant, nul ne le sait, mais il vous faudra veiller à vos colonies et pour cela :

une jeune reine, de préférence de moins de 3 ans, permettra à la ruche de mieux passer ce cap difficile. Une reine de plus de trois ans est moins prolifique, ce qui aura pour conséquences d’aggraver le risque de pertes hivernales. Soyez prudent avec les essaims dont vous ne connaissez ni l’origine, ni l’âge de la reine.

Une jeune reine bien fécondée aura un couvain compact régulier. Les abeilles qui vont naître seront des abeilles d’hiver, qui consommeront un peu plus de pollen, stockeront des protéines dans des cellules de leur abdomen qui constitueront le corps gras, indispensable pour passer l’hiver sans encombre. Ces abeilles devront toutefois avoir passé leur nymphose sans varroa dans leurs cellules, sans quoi, elles seront déjà handicapées pour passer l’hiver. Rappelons brièvement que le varroa se nourrit de l’hémolymphe de la nymphe et l’affaibli fortement. En outre, une abeille qui naîtra parasitée est souvent attaquée par les virus et aura donc une durée de vie considérablement réduite ;

  


Date de création : 30/08/2018 09:53
Catégorie : - Les travaux du mois
Page lue 593 fois

Calendrier
Bascules R.E.Vauban
Les archives
Nouveautés du site
(depuis 14 jours)
Visites

 390392 visiteurs

 7 visiteurs en ligne

Vous êtes ici :   Accueil » Mois de septembre 2018 (trav)
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  Nombre de membres 76 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Recopier le code :
41 Abonnés