Vous êtes ici :   Accueil » Mois de fevrier 2018 - page 2 (trav)
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://rucher.ecole.vauban.asso68.fr/data/fr-articles.xml

   

Repérage des points d’eau : les butineuses d’eau utilisent la même danse frétillante que celle des butineuses de pollen ou nectar. A l’endroit de la source d’eau, elles émettent des phéromones de la glande de Nasanov pour guider et informer de leur passage, leurs congénères. Pour éviter une surcharge de travail et limiter les déplacements plus ou moins éloignés des butineuses d’eau, il est souhaitable de disposer à proximité des ruches, un point d’eau que vous pouvez fidéliser au départ, en l’enduisant d’un peu de miel

 

Par ailleurs et afin d’éviter une surchauffe dans les ruches et limiter l’investissement des abeilles dans la récolte d’eau, il est souhaitable d’isoler les toits des ruches, mais aussi d’éviter de placer les ruches en plein soleil en été. Ces quelques mesures simples, permettront à vos abeilles de profiter pleinement  des miellées.
Si l’eau en été est indispensable au bon fonctionnement de la ruche, elle peut être préjudiciable pour cette dernière en période hivernale. Rappelons-nous, que la condensation de l’eau dans la ruche se forme d’autant plus facilement, que la température extérieure est basse et que celle de la grappe augmente. Ceci se traduit par la condensation de la vapeur d’eau avec formation d’eau qui coule le long des parois et se concentre sur le plateau de la ruche.

 

Cette humidité, si elle est maintenue dans l’habitacle de la ruche est préjudiciable pour la colonie, car elle favorise l’apparition de la moisissure et engendre souvent du couvain plâtré. Pour éviter cette problématique, il vous sera particulièrement aisé de surélever légèrement l’arrière de la ruche, afin de favoriser l’écoulement de l’eau à l’extérieur de la ruche.

Le printemps est à nos portes et pourtant l’hiver n’a pas encore dit son dernier mot et nos ruches sont plus exposées que jamais, en cette période de transition. Progressivement les journées se rallongent, la consommation s’accélère crescendo à la faveur de conditions climatiques plus favorables et de l’allongement de la durée d’ensoleillement. La ponte va s’intensifier et en contrepartie, la consommation de miel va brutalement augmenter. Il faudra veiller à ce que rien ne manque à la colonie…

 

cadre1.jpgUn pain de candi, permettra aux ruches les plus légères de reprendre en combattivité et de relever le niveau défi qui se présente.
Pour celles et ceux qui, pour une raison ou une autre, n’auraient pas mis à profit la longue saison hivernale, pour remettre leur matériel au diapason, il est plus que primordial de se mettre à l’ouvrage. Matériels divers, planchers de rechange,  cadres de corps de ruche préparés avec une feuille de cire vierge, enfumoir, lève cadre, devront être prêts pour la nouvelle saison apicole…
Soyons dignes de l’adage populaire et anticipons le plus possible, car « rien ne sert de courir, il faut partir à point… »
Bon début de saison à tous.

                                
Bon hivernage
            

Jean-Pierre Heller


Date de création : 01/02/2018 10:11
Catégorie : -
Page lue 216 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Calendrier
Bascules R.E.Vauban
Visites

 267320 visiteurs

 1 visiteur en ligne

Vous êtes ici :   Accueil » Mois de fevrier 2018 - page 2 (trav)
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>
Nmgh
Recopier le code :


  Nombre de membres 74 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Nmgh
Recopier le code :
41 Abonnés