Vous êtes ici :   Accueil » Mois de févfier 2018 (trav)
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
                 

Février : un nouveau départ…

Une nouvelle saison apicole est à nos portes, espérons qu’elle soit profitable à nos abeilles…
Février est un mois charnière, avec des températures qui commencent à dépasser les 12 degrés (plutôt en fin de mois) et qui annoncent le retour prochain du printemps.fevrier.jpg

 
A la faveur de ces conditions favorables, les abeilles vont entreprendre leur vol de propreté et se soulager en vidant leur ampoule rectale. C’est alors le moment pour l’apiculteur d’observer les planches de vol et de  donner un coup de pouce aux colonies, en dégageant par exemple le trou de vol, obstrué par les cadavres accumulés lors de cette longue période hivernale.
Nos petites protégées, vont également aller à la quête des ressources en eau et ramèneront  les premiers pollens, signe que la reine a repris sa ponte.

                                                                                                    
L’eau un élément indispensable aux colonies :                     

eau.jpg
Les besoins en eau sont estimés à 10 litres par an, avec des usages et besoins variés :
-    l’alimentation des larves, de la reine et des ouvrières : sa collecte annonce la reprise de la ponte à la sortie de l’hiver. 

 

Les abeilles incorporent une quantité importante d’eau pour la fabrication de la gelée royale et de la nourriture larvaire. L’utilisation de l’eau dans la nourriture larvaire explique le fait que l’hydrométrie est plus importante sur le couvain ouvert que dans le couvain fermé.

 

 
-    assurer la thermorégulation du nid à couvain : les ouvrières utilisent alors l’eau en été, quand les températures dépassent les 35°. Pour éviter une surchauffe du couvain préjudiciable au développement des larves, elles déposent de l’eau sous forme de fines gouttelettes dans les cellules contenant des larves.

 

  En même temps les ouvrières assurent un courant d’air en ventilant l’intérieur de la ruche. Cette ventilation va faire évaporer l’eau déposée et ainsi abaisser, ou plutôt, maintenir la température du couvain à 34°. Ce mécanisme est un grand consommateur d’eau, d’où l’importance de disposer d’un point d’eau à proximité des ruches.
-    en saison estivale les besoins en en eau sont plus  importants et les abeilles ont tendance à butiner des fleurs dont le nectar est moins riche en sucre.

  


Date de création : 01/02/2018 09:52
Catégorie : Le syndicat (APH15) - Les travaux du mois
Page lue 1312 fois

Calendrier
Bascules R.E.Vauban
Visites

 286708 visiteurs

 11 visiteurs en ligne

Vous êtes ici :   Accueil » Mois de févfier 2018 (trav)
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>
XDrM
Recopier le code :


  Nombre de membres 75 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
XDrM
Recopier le code :
41 Abonnés